Les prémices d’un krach (1929)

Les prémices du Krach de 1929. Retour sur un événement important de l’histoire et de l’économie, il y a près d'un siècle.

Les prémices du krach de 1929

Malgré la contradiction avec la réalité économique, les cours de bourse semblaient voler inexorablement.

Aux États-Unis, en 1929, tous ceux investis en bourse semblaient devenir riches. Mais cette hausse des cours était fondée sur des contradictions. La spéculation semblait s’éloigner de plus en plus de la réalité économique. Plus la crise économique semblait pointer son nez, plus on doutait sur les gains réels que pouvait offrir l’économie réelle. Mais plus a contrario la bourse s’emballait. Le prix des actions semblait de plus en plus éloigné du marché et de la valeur fondamentale des entreprises. Tout reposait sur la conviction que les cours des actions augmenteraient inexorablement.

Des sociétés de crédit spécifiques étaient dédiées à favoriser cette spéculation. Les investissements sont arrivés de toute l’Europe. On promettait que cela durerait éternellement. La fièvre spéculative avait ainsi atteint son paroxysme à l’été 1929. Mais depuis plusieurs mois, la demande de produits industriels montrait des signes de faiblesse.

La grande dépression (1929-1939)

Amorcé avant le krach, L’économie a continué de s’effondrer pendant des années

La Grande Dépression est une grave dépression économique mondiale qui a eu lieu dans les années 1930, en commençant aux États-Unis. Le moment de la Grande Dépression a varié à travers le monde ; dans la plupart des pays, cela a commencé en 1929 et a duré jusqu’à la seconde guerre mondiale.

Le déclencheur de la crise a eu lieu aux États-Unis symbolisé par une chute importante des cours des actions qui a commencé vers le 4 septembre 1929 aboutissant à un krach boursier le 29 octobre 1929.  Entre 1929 et 1932, le produit intérieur brut (PIB) mondial a diminué d’environ 15%.

La Grande Dépression a eu des effets dévastateurs dans les pays riches comme dans les pays pauvres. Les revenus, les recettes fiscales, les bénéfices et les prix ont baissé, tandis que le commerce international a chuté de plus de 50%. Le chômage aux États-Unis est passé à 23% et, dans certains pays, à 33%. La construction a été pratiquement interrompue dans de nombreux pays.

 

La banque des réglements internationaux (BRI)

banque des réglements internationaux BRI - banque centrale des banques centrales BIS - banque for international settlements
Les prémices d'un krach (1929)

La Banque des Règlements Internationaux (BRI)

La Banque des Règlements Internationaux (BRI) (Bank of International Settlements – BIS) est considérée comme la banque centrale des banques centrales. Elle a son siège à Bâle. Il s’agit d’une société anonyme dont les actionnaires sont principalement les banques centrales dans le monde représentant plus de 60 pays. La BRI se destine à fixer la politique générale des banques centrales dans le monde et indirectement les règles majeures qui régissent l’ensemble du système bancaire mondial. Par exemple, elle définit les règles prudentielles (ratio de solvabilité) qui régule le niveau d’exposition des banques au risque d’insolvabilité (Les accords de Bâle I, II et III). La BRI dispose de données statistiques lui permettant d’apprécier la santé du système bancaire mondial. Elle dispose d’une immunité diplomatique dans chacun des pays qui héberge ses filiales.