Les innovations dans le secteur énergétique (Michel Balestra, SIG)

Michel Balestra, des Services Industriels de Genève, nous éclaire sur les tendances passées et futures dans le secteur de l'énergie.

Les défis posés par la transition énergétique 2050

Michel Balestra, Président du Conseil d’Administration des SIG

Michel Balestra, Président du Conseil d’Administration des Services Industriels de Genève (SIG) nous éclaire sur les tendances passées et futures dans le secteur de l’énergie. Le problème principal de l’électricité est qu’il ne se stocke pas.

Une mauvaise gestion de la tension sur un réseau électrique pouvait conduire à un blackout. Donc la première innovation a été de stabiliser le réseau et d’éviter les pannes.

80% des émissions sont les centrales à charbon. Hors une part non négligeable des ressources énergétiques provenaient de ces centrales. En Suisse par contre, 60% de la production énergétique provient des barrages alpins et 40% provenait indirectement du nucléaire. Mais la population suisse avec la “loi sur la transition énergétique 2050” a décidé de sortir définitivement du nucléaire à terme.

La Suisse se retrouve désormais dans une situation où elle doit innover pour remplacer ces 40% de production. On connait l’éolien qu’on maîtrise, mais qui pose problème avec l’aviation, le voisinage et les radars militaires, entrainant des difficultés d’implémentation technique et culturelle. Le solaire fonctionne de mieux en mieux. Les panneaux solaires semblent avoir une durée de vie supérieure aux prévisions.

Le problème principal du solaire est qu’il n’est produit que le jour. Hors pour assurer une stabilisation du réseau électrique sur 50hz, le gaz va probablement incarner une meilleure énergie de transition dans un premier temps.

Une autre possibilité innovante réside dans une plus grande efficience de la consommation. Le mégawatt économisé est certainement le plus intelligent et le moins polluant. En la matière, ces 10 dernières années, les Services Industriels de Genève ont à déjà relevé le défi de diminuer la consommation de 10% malgré la croissance, tandis qu’on tablait sur 2%, ce qui est très encourageant.

La Chine cherche également à augmenter la transition vers le solaire. Elle bénéficie d’une bonne capacité de production de panneaux solaires.

Par électrolyse, on peut imaginer stocker l’énergie provenant du solaire sous forme d’hydrogène et le réinjecter dans le réseau de gaz en fonction des régulations. La solution avec des batteries de stockage ne présente pas pour le moment une alternative techniquement évidente.

Sous la terre, des nappes d’eau chaude sont naturellement stockée. Une cartographie du sous-sol par vibration permettrait d’évaluer leur présence afin d’imaginer capter l’énergie que cela représente grâce à la géothermie.

Remerciements

  • VALEUR SUISSE INSTITUT
  • MAKE-UPNATURAL
  • DAMIEN&CO
  • CLUB DE L'ÉLÉGANCE
  • TOIT POUR TOUS
  • FORMATION SUISSE ROMANDE
  • CREG
  • DUKASCOPY TV
  • REPORTAGE SUISSE ROMANDE

Amélie Christiaen  & Iryna Macheda (Makeup),  Damien Ojetti (Hairstyle), Eva Cazan & Aurélie Garcia (Production Assistant),  Manuela Nathan (TV Reporter), Vladimir Bondars & Michael Bouvard (ExecutiveProduction)

You can view this video and the full video archive on the Dukascopy TV page: https://www.dukascopy.com/tv/fr/242966

Publication : Genève, 21 septembre 2018

SIG Services Industriels de Genève
Dukascopy TV
Valeur Suisse
Damien And Co - Coiffure et Beauté