Les innovations et tendances dans les transports (Michel Balestra)

Michel Balestra, Directeur Général de Balestrafic nous parle de l'origine et l'importance du transport pour les civilisations.

Evolutions et défis pour les transports

Les transports dans l’histoire et les innovations au XXe siècle

Michel Balestra, Directeur Général de Balestrafic nous parle de l’origine et l’importance du transport pour l’essor des civilisations. Les pays qui ont développés leurs voies de communication croyaient en leur avenir et ils ont prouvé qu’ils en avaient un. Ceux qui ne les ont négligées ne croyaient pas en leur avenir et ils ont prouvé qu’ils n’en avaient pas.

Effectivement, le transport est la base de tous les échanges : la nourriture, la population, les marchandises et les matières premières. L’accélération dans les transports est arrivée à la fin de la seconde guerre mondiale avec un développement accéléré des axes de communication et le développement de barrières douanières internationales.

En 1956, apparait une disruption technologique notable : l’arrivée des conteneurs. Pour charger les bateaux ou péniches, les trains et les camions, ils sont devenus une unité de transport multimodale et internationale. Ça a augmenté considérablement la productivité lors des chargements et déchargements. Comme toute “destruction-créatrice”, cela a dans un premier temps créé du chômage dans les ports, parce qu’auparavant les dockers portaient des sacs de jute devenus ensuite obsolètes.

Après cela, on a eu la gestion des stocks dans les entreprises, la production « just-in-time », la logistique stock-sur-pneus avec des plannings de transports optimisés. Cela a permis de limiter les stocks et donc les capitaux investis.

Les défis posés par le commerce électronique

L’augmentation du transport aérien a une incidence très notable également.

Les défis aujourd’hui sont liés à la pollution et aux carburants.

Le e-commerce représente aujourd’hui 4% des échanges aujourd’hui contre une tendance en constante augmentation qui pourraient représenter 20%. Dans le commerce traditionnel, les clients viennent avec leur moyen de transport (voiture ou transport publique) pour mettre dans leur caddie des marchandises qui sont centralisées et mises en rayon dans les commerces. Pour le e-commerce, il faut livrer dans des centres de dépôts régionaux, voire locaux, puis distribuer individuellement. Des enseignes tentent de proposer des modes de distribution intermédiaires en anticipant la préparation de commande et vous la remettre lors votre passage de manière rapide. Le e-commerce classique a tendance à générer plus de transport que le mode de commerce traditionnel.

Le développement du e-commerce entraîne avec lui l’essor du secteur des transports et de la logistique. Ils constituent ainsi des secteurs d’investissement actuellement.

Remerciements

  • VALEUR SUISSE INSTITUT
  • MAKE-UPNATURAL
  • DAMIEN&CO
  • CLUB DE L'ÉLÉGANCE
  • TOIT POUR TOUS
  • FORMATION SUISSE ROMANDE
  • CREG
  • DUKASCOPY TV
  • REPORTAGE SUISSE ROMANDE

Amélie Christiaen  & Iryna Macheda (Makeup),  Damien Ojetti (Hairstyle), Eva Cazan & Aurélie Garcia (Production Assistant),  Manuela Nathan (TV Reporter), Vladimir Bondars & Michael Bouvard (ExecutiveProduction)

You can view this video and the full video archive on the Dukascopy TV page: https://www.dukascopy.com/tv/fr/242965

Publication : Genève, 17 juillet 2018

Balestrafic
Dukascopy TV
Valeur Suisse
Damien And Co - Coiffure et Beauté